Ce blog voyage n'est plus mis à jour depuis le 3 avril 2017

Retrouve cet article sur notre nouveau site en cliquant ici

 

 

 C'est le rêve d'un grand nombre de personne: voir des aurores boréales!

aurore_bor_ale

Photo Google Image

 

Commençons par le début, qu'est ce qu'une aurore boréale?

 

Une aurore polaire, boréale (dans l’hémisphère nord) ou australe (dans l’hémisphère sud), est un phénomène lumineux et naturel. Ce phénomène se produit autour des pôles magnétiques nord et sud, lorsque des nuages de matières chargées en énergie rencontrent l’atmosphère terrestre après avoir été repoussés par le champ magnétique (magnétosphère) qui protège la terre. Ces nuages de matières sont éjectés du soleil vers l’espace. Après 150 millions de km parcourus en 2 à 3 jours, lorsque cette matière chargée de protons et d’électrons arrive sur terre, elle excite les particules des différents gaz présents dans l’atmosphère (oxygène, azote, hydrogène, etc.) et les ionise. C’est cette ionisation qui produit les photons (particules de lumière), formant les voiles de lumière dansant dans le ciel.

Chaque aurore boréale est différente, dépendant de nombreux critères : vitesse et densité des vents solaires, taille des nuages de matières et niveau de leur champ magnétique, leur quantité d’énergie, la perturbation du champ magnétique terrestre, etc.
Elles peuvent durer de quelques instants à de nombreuses heures, être larges ou concentrées, diffuses ou très denses, lentes ou particulièrement rapides, placées dans un coin du ciel jusqu’à le remplir entièrement. Principalement vertes, elles peuvent également tirer sur le bleu, le rose, le violet et encore plus rarement sur le jaune. La couleur dépend du gaz ionisé mais aussi de sa densité.

Définition prise sur le site d'Aventure Boréale

 

 

Ou voir des aurores boréales?

 

Plus précisément au dessus du cercle polaire. On peut donc voir des aurores boréales en laponie norvégienne, suédoise, finlandaise, en Alaska, au Canada mais encore en Islande, au Groenland et dans le nord de la Russie.

 

 

Quand voir des aurores boréales?

 

Les aurores peuvent être vues entre fin août et fin avril de chaque année. On ne peut cependant jamais prévoir le moment ou elles apparaîtront. Pour mettre le plus de chance de votre coté, il vous faudra sélectionner une semaine de nouvelle lune (mais là encore, rien n'est sur à 100%, c'est Mère Nature qui décide...) et éviter les semaines de pleine lune.

 

 

Une aurore boréale, c'est simple à photographier?

 

Venons en au but de cet article: photographier une aurore boréale! Alors facile ou difficile? Pour ceux qui s'y connaissent en photo cela n'aura rien de compliqué, cependant, pour ceux qui ne se penchent jamais sur le mode "Manuel" cela pourra s'avérer un peu plus complexe. Disons qu'il faut tout de même connaître et maîtriser quelques bases techniques que nous allons tenter de vous expliquer ci-dessous avec des mots simples. Oui, nous insistons bien sur les termes "mots simples" car quand on tombe sur des sites de grands photographes avec tout un tas de termes techniques, nous sommes vite perdus. Sachez que nous même, sommes loin d'être des pros de la photo, donc même quand on ne s'y connaît pas plus que ça, il est tout à fait possible de réussir à obtenir ces réglages sur son appareil. Au passage, nous tenions à remercier notre amie Sandra du blog Rêveries et Voyages qui a eu la gentillesse de nous donner quelques conseils et grâce auxquels, nous avons pu y voir plus clair. 

 

 

 

1. Le mode "Automatique" tu oublieras

 

Chaque année, lorsque les aurores boréales apparaissent, se sont des nombreuses personnes qui se précipitent pour les photographier, mais combien réussissent leurs photos? Très peu! Car la plupart se serve du mode "Automatique" (c'est à dire le mode ou les réglages de l'appareil se font automatiquement).

Règle d'or pour photographier une aurore boréale: oubliez le mode "Automatique" et passez impérativement en mode "Manuel". Niveau appareil photo: ne comptez pas sur le téléphone, le compact, le bridge mais sélectionnez un hybride ou un reflex!

 

 

2. D'un appareil à 10 000 dollars tu n'auras pa forcément besoin

 

Lorsqu'on parle d'appareil photo avec un mode "Manuel", on pense tous au Reflex: ce fameux appareil avec 50 000 objectifs, qui coûte la plupart du temps les yeux de la tête. Certes, c'est avec un Réflex que vous aurez souvent le meilleur rendu, mais quand on ne s'y connaît pas plus que ça en photo, avoir un Réflex est un véritable casse tête à la vue des mille et un réglages qu'il est possible de faire. Et utiliser un Réflex en mode "Automatique", cela serait plus que dommage!

Selon nous, il existe ici un compromis plus intéressant, pour les personnes comme nous, qui font de la photo seulement en voyage, qui ont juste quelques bases et qui n'ont pas forcément envie de se trimbaler un sac entier pour tout le matériel photo qui prend souvent une place monumentale: il s'agit de l'appareil hybride. Cette gamme se situe entre le Bridge et le Réflex. Niveau qualité et prix vous trouverez un peu de tout et pour en avoir un de qualité, il faudra tout de même mettre une petite somme mais qui en général reste inférieur au Réflex.

Nous concernant, nous réalisons nos photos avec un hybride Panasonic Lumix GF5 que Joh a eu en 2013. A l'époque l'appareil avec un objectif 14-42mm / f 3.5-5.6 (qui était considéré comme un hybride haut de gamme) lui était revenu à un peu plus de 650€. On est donc loin ici des 1000€ de base du Réflex, même si 650€ reste une somme.

highres_panasonic_lumix_DMC_GF5_body_2_1338392933

Cet appareil possède un flash intégré (ce qui n'est pas le cas de tout les hybrides), une caméra pour réaliser des films sous différents formats dont le MP4 et plusieurs objectifs (à payer en supplément bien sur). Le point faible est qu'il ne possède pas de viseur mais uniquement un écran.

Ci-dessous un autre objectif que nous possédons, un 45-175mm / f 4.0-5.6. En 2013 ce dernier était revenu à environ 500€. 

Objectif_hybride_Panasonic_Lumix_G_Vario_45_175_mm_f_4_0_5_6_ASPH_O_I_S_Premium_X

Sachez que de nos jours, certains hybrides sont quasi plus performants que certains réflex! Nous avons lu à plusieurs reprises, que ceux qui s'y connaissent en photos, optent de plus en plus pour ce type d'appareil car performant et moins encombrant. Si vous souhaitez d'ailleurs acheter un réflex mais que vous n'y connaissez rien, il est peut être préférable de commencer à se faire la main sur un hybride (vous y verrez beaucoup plus clair).

 

 

3. Un objectif "grand angle" il te faudra choisir

 

Il faut savoir qu'un objectif se définit avant tout par sa distance focale, exprimée en millimètres. Exemple, nous possédons deux objectifs, un avec une focale 14-42mm et un autre avec une focale 45-175mm. Pour faire simple, on va dire que c’est la distance entre le capteur du boitier et le centre optique de l’objectif

Lorsque l'objectif se réduit et nous donne l'impression de nous rapprocher au plus près du sujet à prendre en photo, dans ce cas nous avons à faire à une grande focale: sa valeur est supérieur à 50mm. Ce dernier n'est donc pas bon pour photographier les aurores boréales, car ici nous cherchons à prendre une photo d'un paysage vaste et étendu et non d'un détail rapproché.

Objectif_hybride_Panasonic_Lumix_G_Vario_45_175_mm_f_4_0_5_6_ASPH_O_I_S_Premium_X

Dans le cas d'un objectif petite focale c'est l'inverse qui se produit: l'objectif élargit notre champ de vision et les objets proches semblent être plus loin que ce que l'on croit. Les objectifs petite focale sont inférieurs à 50 mm, ils sont parfait pour photographier les paysages.

14_42mm  14_42mm_zoom_sorti

 

 

POUR FAIRE SIMPLE :

Les grandes focale (+ de 50mm) réduisent le champs de vision humain alors que les petites focale (- de 50mm) possède plus ou moins le même champs de vision humain.

Les grandes focales ne sont pas faites pour photographier les aurore boréales car nous recherchons ici un paysage vaste et non un point précis rapproché.

 

Pour photographier une aurore boréale, nous aurons donc besoin d'une petite focale mais qui dit petite focale ne dit pas forcément "grand angle". Rappelons que plus la focale est petite en nombre, plus l'objectif voit large. Entre 35 et 50mm on ne parle pas vraiment de grand angle, l'effet reste inchangé à la vision humaine. Cela commence à devenir plus intéressant entre 24 et 28mm et en dessous de 24mm on parle de "super grand angle" (mais attention car plus on descend en mm, plus la photo peut être déformée, trop large, à cause du super grand angle).

 

Il faut de plus prendre en compte les points ci-dessous, il y a 3 type d'appareils photos avec objectifs interchangeables:

 

  • L'appareil réflex avec un boîtier "plein format" (appelé également "full frame" on parle ici de réflex haut de gamme) permet de faire de bien meilleur photo mais ce dernier est trois fois plus chère.
  • Ensuite il y a l'appareil réflex avec un boîtier "petit format" (appelé également "APS-C et APS-H"), ici le prix est plus accessibles, il est en général plus compact et est moins performant que le réflex avec boîtier "plein format"
  • Pour terminer il y a l'appareil hybride avec le boîtier "micro 4/3" (soit notre appareil), ici on baisse encore en gamme par rapport au boîtier "petit format" ce qui engendre un appareil encore moins chère et encore plus compact (même si de nos jours, beaucoup d'hybrides se rapprochent, voir, sont même équivalents au boîtier "petit format" d'un réflex).

capteurs

 

Qu'on ait un appareil avec un boîtier "micros 4/3" ("hybride") ou un appareil avec boîtier "petit format" (réflex "APS-C" ou "APS-H") il faut ici faire un petit calcul permettant de voir la vrai distance focale en mm si ce dernier était un boîtier "plein format"

Exemple: Notre GF5, possède une distance focale 14-42mm or en "plein format" cela représenterait environ 28-80mm. Nous avons donc ici un objectif "grand angle" étant donné que le "grand angle" correspond à un objectif allant de 24 à 28mm (comme indiqué plus haut).

 

Pour vous aider à faire vos calculs sachez qu'en gros:

  • Le boîtier APS-H est 1,3 fois plus petit que le plein format. Il n’est présent que sur les Canon EOS 1D
  • Le boîtier APS-C est 1,5 (Nikon, Sony, Pentax) à 1,6 fois (Canon) plus petit que le plein format. 
  • Le boîtier micro 4/3, environ 2 fois plus petit qu’un plein format (avec notre GF5 qui commence à 14mm on fait 14mm x 2 = 28mm) 

 

N'oubliez donc pas de faire vos calculs si vous avez un boîtier "micros 4/3" ("hybride") ou un appareil avec boîtier "petit format" (réflex "APS-C" ou "APS-H") car pour connaître la véritable distance focale en mm d'un objectif il faut calculer ce qu'elle serait en "plein format"

 

POUR FAIRE SIMPLE :

Pour photographier une aurore boréale, il faut un objectif petite focale et grand angle qui est inférieur ou égal à 28mm.

 

 

4. Un trépied tu utiliseras

 

Le trépied c'est un peu la base pour photographier une aurore et pourtant plus d'une personne a tendance à le négliger. En prenant une photo avec l'appareil dans vos mains cette dernière sera toujours plus fou que sur un trépied car moins de stabilité. Pour les photos prisent en pleine journée avec une belle luminosité vous ne verrez pas la différence, cependant, sur une aurore boréale, l'effet flou ressortira beaucoup plus car la photo sera prise avec un temps de pose beaucoup plus long (explication plus bas au point 7). Les conditions ne seront de plus pas les mêmes qu'en journée, la nuit, l'éclairage est réduit et l'aurore est un sujet à faible luminosité, il faut donc impérativement être le plus stable possible.

Il est de plus conseillé d'avoir une télécommande afin de déclencher à distance la prise de la photo (pour ainsi ne pas toucher l'appareil et éviter toutes vibrations). Pour ceux qui ne pourraient pas opter pour ce système, vous pourrez toujours mettre votre appareil en mode retardateur, la photo se déclenchera donc ici automatiquement au bout de quelques secondes.

igadgitz_140cm_55_trepied_portable_aluminium_ar

 

 

5. Une grande ouverture tu régleras [Réglages]

 

Venons en aux réglages et commençons avec l'ouverture (appelée également diaphragme en terme plus technique)L'ouverture c'est ce qui correspond au f, exemple notre appareil est un Lumix GF5 avec une petite focale 14-42mm et une ouverture f/3.5-5.6.

L'ouverture est un mécanisme qui est dans l'objectif et qui est composée de lamelles qui se ferment plus ou moins lorsque vous appuyez sur le déclencheur, pour laisser passer plus ou moins de lumière.

 

Voici une illustration pour mieux comprendre 

 

ouverture

 

Les chiffres que vous voyez correspondent à la valeur de l'ouverture (ou diaphragme). Plus le chiffre est grand, plus l'ouverture est petite et moins la lumière rentre (idéal pour les photos en pleine lumière). Plus le chiffre est petit, plus l'ouverture est grande et donc plus la lumière rentre (idéal pour les photos en manque de luminosité comme la nuit)

Le réglage de l'ouverture permet d'influer sur la quantité de lumière qui passe à travers l'objectif mais aussi sur la profondeur du champs de vision (soit la netteté du fond de la photo)

Dans le cas des aurores boréales, nous allons chercher à intégrer le maximum de lumière dans l'objectif, il faut donc régler l'ouverture en grand, généralement entre f2.8 et f4. De plus, plus l'ouverture sera grande, plus vous pourrez capter cet effet de mouvement de l'aurore.

 r_glages

 

 

6. La sensibilité (ISO) tu régleras [Réglages]

 

Concrètement, l'ISO sert à s'adapter aux différentes situations de lumière. Sur les appareils numériques, il est possible de régler la sensibilité de votre capteur qui prend la photo : 100 ISO, 200 ISO, 400 ISO, 800 ISO etc. Plus la valeur ISO est basse (par exemple 100 – 200 ISO) moins le capteur est sensible, ce qui veut dire qu’il lui faut plus de lumière pour créer une image. Et plus la valeur ISO est élevée, plus votre capteur est sensible à la lumière.

En règle général, lorsque l'on prend des photos en plein jour on se situe entre 100 ISO et 400 ISO. Lorsque les photos sont prises dans des endroits mal éclairés on règle l'ISO à partir de 800 voir plus.

Attention, mettre trop d'ISO  provoquera du "bruit" sur la photo.

Qu'est ce que le "bruit"? C'est cet effet petit grain qu'on retrouve parfois sur les photos, exemple ci-dessous :

 250px_Highimgnoise

Pour les aurores boréales, l'ISO se règle en général entre 800 et 1600. Ici c'est à vous de jongler en fonction du type d'aurore que vous aurez.

Le réglage de l'ISO se fait en général dans les paramètres de l'appareil. Sur le lumix GF5, nous avons un raccourci sur le boîtier nous permettant de le régler le plus rapidement possible.

 

 

7. Un temps de pose assez long tu choisiras [Réglages]

 

Le temps de pause (ou vitesse d'obturation en langage plus technique) est le dernier paramètre important avec l'ouverture et la sensibilité ISO

Ce dernier correspond à la durée pendant laquelle l'obturateur reste ouvert pour capter la lumière. L'obturateur est un mécanisme intégré à l'appareil photo qui permet de laisser entrer la lumière sur le capteur qui prend la photo pendant une période donnée.

  • Un long temps de pose (ou vitesse lente), par exemple 10 seconde, permet d'exposer longtemps le capteur, ce qui est utile pour les scènes peu lumineuses
  • Un court temps de pose (ou vitesse rapide), par exemple 1/1000 de seconde, permet d'exposer très peu de temps le capteur numérique de l'appareil, ce qui est utile pour les scènes très lumineuses

Pour les aurores boréales, on sélectionnera donc un temps de pose long, en règle général entre 10 et 25 secondes (c'est à cause de ce temps de pose qu'il est très important d'utiliser un trépied car pendant les secondes de pose, soit le temps ou l'appareil prendra la photo, ce dernier ne devra absolument pas bouger).

Si votre photo est trop claire, réduisez votre temps de pose (de 20 à 10sec par exemple)

Si votre photo est trop sombre, augmentez votre temps de pause (de 20 à 25sec par exemple)

Si la photo est trop sombre, privilégiez l'augmentation du temps de pose à l'augmentation de la sensibilité (ISO) car cette dernière dégrade la qualité de la photo avec du bruit (comme vue dans l'étape 6 juste au dessus).

 r_glages

 

 

8. Tu désactiveras la mise au point automatique [Réglages]

 

La mise au point automatique (appelé "autofocus" ou "MPA" dans le jargon photographe) devra impérativement être désactivée pour laisser place à la mise au point manuel (ou "MPM"). En extérieur, dans les environnement sombres, l'appareil aura du mal à faire une mise au point, il faut alors se baser sur la lune par exemple, si cette dernière est présente (sauf quand elle est pleine car trop lumineuse). Dans le cas contraire, faite votre mise au point manuel (ou "MPM") sur l'étoile la plus brillante ou sur une source lumineuse la plus lointaine possible (évitez cependant les villes à forte pollution lumineuse). Si vous avez l'option sur votre appareil, réglez la mise au point sur "infini".  Ne faites pas votre mise au point sur un sujet proche de vous, cela faussera votre photo. 

Sur notre lumix GF5, après avoir sélectionné le mode "MPM" dans les paramètres, voici comment nous réglons la mise au point manuel avant de prendre la photo.

MPM

Nous avons ici deux leviers: le premier (le plus haut) correspond au zoom (14-42mm), le deuxième (le plus bas) sert à régler la mise au point manuel. Dans le cas des aurores, une fois le point lumineux lointain trouvé (celui qui nous sert de repère pour la mise au point), il nous faudra baisser le levier vers la lettre B (comme indique l'illustration ci-dessous). En baissant le levier la mise au point se fait sur une sujet éloigné (ici l'aurore). En levant le levier, la mise au point se fait sur un sujet rapproché.

MPM_AB

 

 

 

9. Flash et filtre polarisant tu oublieras

 

Une aurore boréale se situe bien souvent à plusieurs centaines de kilomètres de l'emplacement ou vous prendrez votre photo. La portée d'un flash, quant à elle, n'est que de quelques dizaines de mètres. La lumière générée par le flash sera de plus bien trop forte et viendra fausser votre photo.

no_flash

Concernant le filtre polarisant, il sera totalement inutile! Ce dernier fera de plus perdre une quantité importante de lumière, déjà bien faible la nuit... Il est cependant utile pour photographier les paysages avec de la neige la journée.

 

 

 

10. Ton appareil tu protégeras du froid

 

Dans le Grand Nord, les température peuvent vite chuter en dessous des -30°C, ce qui ne plaira pas à votre appareil photo.

Pour ne pas abîmer votre appareil et mettre toutes les chances de votre coté pour faire de belles photos il faut:

 

  • Avoir un sac à dos pour le protéger.

 

  • Avoir une, voir deux batteries en plus: les batteries n'aiment pas le froid, ces dernières peuvent donc rapidement montrer des signes de faiblesses et une fois réchauffées, elles fonctionnent à nouveau correctement. Lors de vos activités en extérieur, ayez toujours avec vous une batterie de rechange que vous mettrez dans une poche intérieur au plus près de votre corps, afin de conserver la chaleur. Attention, les batteries sans marques particulières, que vous trouverez sur Amazon à des prix défiant tout concurrance, ne seront pas forcément les meilleurs. Certaines ne tiendront pas la charge très longtemps, alors que d'autre seront très bien mais jamais aussi bien que la batterie originale du constructeur. Si vous souhaitez tout de même en acheter, testez les impérativement avant votre départ afin de ne pas avoir de mauvaise surprise sur place.

 

  • Faire attention aux écarts brutaux de température qui provoquent de la condensation dans votre objectif. C'est le même principe par exemple pour les personnes qui portent des lunettes: lorqu'elles rentrent dans une pièce au chaud après avoir été dehors par grand froid, de la condensation se forme sur leur lunette.

 

Quelques conseils pour éviter cette condensation:

- Avant d'aller dehors dans le froid, mettez votre appareil photo dans un sac plastique étanche (sac de congélation par exemple) dans lequel vous retirerez le maximum d'air et que vous fermerez avec le zip. Mettez par la suite votre appareil à l'endroit le plus frais de la maison (par exemple en bordure de fenêtre) ainsi la condensation va commencer à se former sur le sac et non sur l'appareil. Faites le environ 2h avant votre sortie, histoire d'habituer votre appareil au froid progressivement.

- Une fois à l'exterieur, attendre un peu avant de sortir votre appareil, afin qu'il s'acclimate au changement de température. Laissez le donc un peu dans votre sac de congélation qui sera lui même dans votre sac à dos. Sortez le par la suite uniquement pour faire des photos puis remettez le dans sac à dos qui sera lui même refroidi par les températures (il n'y aura donc pas ici d'écart brutal).

- Avant de rentrer au chaud, mettez votre appareil dans votre sac de congélation fermé puis dans votre sac à dos. Une fois à l'interieur laissez le pendant environ 2h dans le sac à dos (histoire de le ré habituer au chaud et ainsi laisser partir la condensation). Ne mettez surtout pas l'appareil qui sera dans le sac à dos à coté d'un radiateur ou du chauffage.

 

LE PLUS IMPORTANT EST D'ETRE VIGILANT AU MOMENT DES ENTRÉES EN LIEU CHAUD ET DES SORTIES EN LIEU FROID

 

- Si vous êtes impatients de voir vos photos une fois à l'interieur, retirez la carte SD à l'exterieur et visualiser vos photos directement sur un PC en laissant l'appareil dans le sac de congélation à l'intérieur du sac à dos.

- Lorsque vous faites plusieurs aller-retours froid/chaud par exemple dehors/voiture/dehors etc, il convient en voiture, de laisser votre appareil dans le sac à dos. Il est également possible que la condensation qui se soit formé lorsque vous passez du froid au chaud gèle lors du retour au froid. Dans ce cas, certains mécanismes de l’appareil peuvent bloquer, ne forcez surtout pas et attendez que votre appareil revienne à une température normale.

- Éliminez l'humidité de votre appareil avec du Silica Gel: lorsque vous mettez votre appareil dans un sac de congélation, n'hésitez pas à rajouter à l'intérieur ces petits sachets de Silica Gel (qu'on trouve souvent dans les boites à chaussures). Ces derniers absorbent l'humidité très facilement et évite ainsi toutes moisissures. Pensez cependant à réchauffer ces sachets sur des radiateurs de temps à autre afin d'évacuer l'humidité qu'ils ont absorbée.

Silica_gel

- Ne changez pas d'objectif toutes les 30 secondes, il convient même de ne pas le changer une fois à l'exterieur.

 

Si vous ne respectez pas ces quelques conseils: la condensation, transformée en eau, risque de ruisseler et de s’infiltrer dans votre matériel, pouvant parfois entraîner de la moisissure (des petites traces à l’intérieur de l’objectif, difficiles à enlever…). Il convient sinon de sélectionner un appareil hybride ou reflex avec un boîtier tropicalisé. Ce dernier est beaucoup plus résistant aux différences de températures mais coûte beaucoup plus chère (comptez minimum 1200€ et encore...) Vous pouvez également acheter un étui néoprène pour votre appareil afin de le protéger du froid (protection qui reste autour de l'appareil même quand vous prenez la photo).

 

 

Vous connaissez à présent nos 10 conseils pour photographier une aurore boréale

 

Pour récapituler il faut :

 

  • Un appareil hybride ou un réflex
  • Un objectif petite focale et grand angle (moins de 28mm voir mois de 24mm pour les super grand angle)
  • Un trépied
  • Ajuster les 3 réglages principaux: Ouverture (entre f2.8 et f4) / Sensibilité ISO (entre 800 et 1600) / Temps de pose (entre 10 et 25 secondes)
  • Faire une mise au point manuel sur un point lumineux lointain
  • Ne pas utiliser de flash ou de filtre polarisant
  • Protéger son appareil photo du froid (cela est valable même en dehors des aurores boréales)
  • Une fois que tout vos réglages seront prédéfinis, n'oubliez pas de les enregistrer dans votre appareil, histoire de ne pas perdre de temps à tout refaire une fois sur place (même si parfois, en fonction du type d'aurore, il faudra sans doute retoucher certains réglages comme "l'ouverture" ou "le temps de pose" par exemple)

 

 

Autres petits conseils :

 

  • Évitez les zones avec une forte pollution lumineuses comme les villes par exemple
  • Évitez la pleine lune. Les lunes montantes et descendantes sont beaucoup mieux pour éclairer le paysage et pour faire sa mise au point
  • Un repérage de jour est quasi indispensable pour bien savoir ou se positionner sans perdre de temps le moment venu. Rappelez vous qu'une aurore peut ne durer que quelques secondes.
  • Ayez sur vous une lampe frontale pour y voir la nuit mais attention à ne pas polluer votre photo avec votre lumière.
  • Si vous êtes débutants en photo, entraînez vous avant de vous rendre sur place à prendre des photos en mode "manuel" en jonglant avec l'ouverturel'ISOle temps de pose et la mise au point manuel
  • Ne restez pas figé sur votre appareil, profiter du moment! Une aurore boréale n'arrive pas tout les 4 matins!

 

 

Pour finir un petit lexique avec des mots simples:

 

  • Mode automatique = appareil photo qui se règle tout seul, aucun réglage à faire
  • Mode manuel = appareil photo qui ne se règle pas tout seul, tout les réglages sont à faire par vous même
  • Grande focale = +50mm = gros zoom
  • Petite focale = -50mm = petit zoom
  • Grand angle = petite focale (petit zoom) inférieur à 28mm
  • Super grand angle = petite focale (petit zoom) inférieur à 24mm
  • Ouverture (ou diaphragme) = lamelle dans l'objectif qui se ferme plus ou moins pour laisser passer la lumière, se caractérise par la lettre "f". Elle permet donc d'influer sur la lumière entrante mais aussi sur la netteté du fond de la photo (soit la profondeur du champs de vision).
  • Grande Ouverture = "f" + petit chiffre = lamelle grande ouverte pour laisser passer un maximum de lumière (idéal pour la nuit) avec fond flou.
  • Petite ouverture = "f" + grand chiffre = lamelle peu ouverte pour laisser passer moins de lumières (idéal pour des endroits déjà lumineux) avec fond net.
  • Sensibilité (ou ISO) = unité de mesure de la sensibilité du capteur qui prend la photo. Un ISO élevé augmente la luminosité d'une photo (mais au risque de provoquer du bruit). Un ISO faible diminue la luminosité d'une photo.
  • Bruit = petit grain sur la photo, suite à un ISO trop élevé
  • Temps de pose (ou vitesse d'obturation) = durée pendant laquelle l'obturateur présent dans le capteur qui prend la photo, reste ouvert pour absorber la lumière. Un temps de pose long fera entrer beaucoup de lumière (idéal pour la nuit). Un temps de pose court fera entrer peu de lumière (idéal pour les endroits déjà lumineux).
  • Mise au point automatique (ou autofocus ou MPA) = la mise au point sur l'objet ou le paysage à prendre en photo est réglée automatiquement par l'appareil
  • Mise au point manuel (ou MPM) = la mise au point sur l'objet ou le paysage à prendre en photo est réglée par vous même
  • Flash = source lumineuse qui permet de prendre des photos lorsqu'il y a une faible luminosité à petite distance (pas pour les aurores car trop puissant et les aurores trop lointaines, il masquerait de pus la lumière de l'aurore). Le flash peut donc être un élément traître, il ne faut pas l'utiliser à tout va mais nous nous arrêterons la car le but de cet article n'est pas de faire une synthèse sur le sujet.
  • Filtre polarisant = il se fixe sur l'objectif, il faut donc l'acheter selon le diamètre de ce dernier, mais des bagues existent également pour l'adapter sur plusieurs objectifs de diamètre différent. Pour connaître le diamètre de son objectif, prenez la lentille face à vous, vous trouverez alors un nombre devancé d'un rond barré, c'est ce nombre qu'il faut prendre. Le filtre polarisant modifie l'image en éliminant les reflets et fait ressortir les couleurs en augmentant la saturation (en gros les couleurs pètent un peu plus). Il permet également d'assombrir un ciel très lumineux ce qui augmente le contraste ciel/nuage. A bannir pour les aurores boréales mais recommandé pour les paysages neigeux ou avec de l'eau (lac, rivière etc).

diam_tre 

 

Filtre UV = il se fixe de la même façon que le filtre polarisant mais ce dernier ne modifie pas l'image. Il sert surtout pour la protection de la lentille. Il convient donc d'en avoir un lorsqu'on prend des photos à la plage avec du sable, par temps de neige, de pluie, dans des lieux avec de la poussière etc. 

promo_filtre_hoya_miss_numerique_photographie_argentique

Concernant les filtres en général, nous vous recommandons la marque "Hoya"

 

 

Vous connaissez à présent tout nos conseils pour prendre au mieux une aurore boréale en photo. Bien sur il existe sans doute d'autres petits réglages par ici pour par là-bas en fonction des appareils, mais sachez que la base est là. Si vous respectez tout ce qui est écrit plus haut, vous aurez déjà de bien jolies photos.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous les poser en commentaire ou via le formulaire "contact" du blog. Notre prochain article sera consacré à l'équipement personnel pour aller dans le Grand Nord, car n'oubliez pas que pour tenir sous un climat polaire et faire de belles photos, il convient de s'habiller chaudement.

Nous concernant, nous allons croiser les doigts pour voir des aurores boréales la dernière semaine de mars, lors de notre voyage en laponie finlandaise. Nous espérons vous faire partager sur ce blog de beaux clichés :)